LES HUILES ESSENTIELLES



On parle d’aromathologie quand on étudie l’aromathérapie.
Et l’aromathérapie, c’est une méthode thérapeutique naturelle qui consiste à traiter, soigner et prévenir les pathologies et les maladies par l’usage des huiles essentielles (interne et externe).

On peut aussi utiliser les HE en lavement, en ovule, en gélule, en massage, en olfaction, en alimentaire, en cosmétique, pour les produits ménagers, le nettoyage des vêtements et du linge…

L’aromathérapie est un procédé très ancien puisqu’on retrouve des preuves de son utilisation dès l’Égypte ancienne ou encore en Asie 5000 ans avant notre ère.
C’est au XXème siècle que l’utilisation des huiles essentielles est redevenue fréquente et connue.
En 1930, on choisit le terme « aromathérapie » pour qualifier cette sorte de phytothérapie (la phytothérapie étant l’art de se soigner par les plantes).
Les végétaux possèdent des cellules qui sécrètent une essence, riche en actifs et en arômes. Cette essence leur permet de survivre, c’est un système de protection. Les organes où on trouve ces cellules sont pressés ou distillés afin d’obtenir l’huile essentielle.



 Voici une forme de questions / réponses
qui pourra vous éclairer sur les HE :

Quelle partie du végétal ?

L’huile essentielle peut être extraite de différentes parties du végétal comme les fleurs, (ex : la camomille), les feuilles (ex : la menthe poivrée), l’écorce (ex : la cannelle), le bois (ex : le cèdre), le zeste (ex : le citron), les graines, les fruits, les baies, le bulbe…


Qu’est-ce qu’un principe actif ?

Le principe actif d’une huile essentielle est la substance qui va produire un effet thérapeutique. Ce sont les propriétés de l’huile.


Comment extrait-on les huiles essentielles ?

Il existe plusieurs techniques :
– La plus courante et fréquente est la distillation : les huiles essentielles sont insolubles dans l’eau mais lorsque l’on envoie de la vapeur d’eau sur la plante, elle se charge de l’huile. Au retour à l’état liquide, l’huile ainsi chargée dans la vapeur flotte au-dessus de l’eau et peut être récupérée. Le temps de distillation dépend des plantes.
– L’expression : elle consiste à presser la partie de la plante pour en extraire l’huile.
– L’extraction (par solvant) : on dissout les essences dans un solvant volatile. Cette technique est utilisée en parfumerie et non en thérapeutique.


ஐ Laquelle choisir en terme de qualité ?

Déjà, il faut qu’elle soit 100% naturelle et non synthétique ! Ensuite, il faut que l’HE soit 100% pure et 100% totale c’est-à-dire avec une distillation de haute qualité et sans résidu comme les pesticides. Normalement, la distillation ne permet pas de laisser passer les pesticides. Il n’est donc pas nécessaire que l’huile essentielle soit biologique (sauf pour les huiles essentielles obtenues par la méthode de « l’expression » comme les agrumes).
L’idéal, c’est surtout de faire attention à la qualité et à l’éthique des vendeurs.


ஐ Une plante peut-elle avoir plusieurs variétés d’HE ?

Oui évidemment, et cette précision est indiquée sur le flacon (à condition que ce soit une HE 100% naturelle destinée entre autres à la thérapie et non une HE cosmétique).
Il faut faire attention à cela, car il existe plusieurs variétés d’eucalyptus, de lavande ou encore de thym… Chacune a des propriétés qui peuvent être totalement différentes et elles doivent être utilisées à bon escient !


ஐ Est-ce que l’huile essentielle est un médicament ?

En quelque sorte puisqu’on les utilise pour guérir. Il vaut mieux considérer les HE comme des médicaments plutôt que comme de simple parfum car elles doivent être prises selon des posologies précises, elles peuvent engendrer des effets indésirables (troubles nerveux pour les enfants par exemple) et elles ont des contre-indications.
Par exemple, les HE sont interdites aux femmes enceintes (pendant leur premier trimestre de grossesse du moins) ; les femmes qui allaitent doivent faire attention aux HE qu’elles utilisent, idem pour les enfants qui ne doivent pas utiliser d’HE seuls.

Il faut savoir qu’on peut lire de tout partout pour les huiles essentielles. Généralement, même les formateurs en aromathérapie conseillent de ne pas utiliser les huiles essentielles en interne pour les enfants de moins de 6 ans. De manière générale, on conseille d’être très précautionneux avec les publics fragiles / vulnérables (enfants, femmes enceintes, personnes âgées, malades…).
Il faut par exemple prendre toutes les précautions nécessaires et bien se renseigner avant de prendre des HE lorsqu’on est sous traitement médical ou que l’on souffre d’épilepsie.

Sinon, il est important de souligner que :
– il ne faut pas utiliser les HE dans les yeux, en intraveineuse ou intramusculaire
– les HE peuvent inhiber les effets des granules d’homéopathie donc il faut les séparer
– il ne faut pas utiliser les HE sur le long terme et respecter des pauses de plusieurs jours (ces pauses sont appelées « fenêtres thérapeutiques »).


ஐ Est-ce qu’on peut utiliser une huile essentielle pour régler plusieurs problèmes ?

Oui, il y a certaine huile comme la lavande qui ont plusieurs propriétés intéressantes (la lavande peut être utilisée contre blessures, migraines, troubles du sommeil, irritations, brûlures, rhume…). Cependant il faut faire attention à ne pas essayer de traiter plusieurs affections en même temps avec plusieurs huiles essentielles différentes car cela peut devenir toxique. Il vaut mieux traiter un problème à la fois (le plus important / urgent d’abord).


ஐ Quelles sont les POINTS FORTS des HE (par rapport aux médicaments par exemple) ?

L’utilisation des HE a pleins d’avantages : elle ne présente aucune accoutumance, son utilisation est facile (mais il ne faut pas oublier de bien se renseigner avant !), l’élimination des HE est facile, complète et rapide, elle n’attaque pas la flore intestinale, elles peuvent souvent se combiner à d’autres traitements allopathiques (demander conseils aux pharmaciens ou aux médecins).

Les HE présentent pleins de propriétés pratiques et de toutes sortes (antiseptiques, assainissantes, antibactériennes, anti-infectieuses, antifongiques, antivirales, antiacariens, anti-inflammatoires, anti-allergies, anti-nausées, anti-douleurs, antivenimeuses, stimulantes, décontractantes, radioprotectrices (contre les UV et rayons), décongestionnantes, aphrodisiaques, anti-déprime, détoxifiantes, fluidifiantes, drainantes …. Et des dizaines d’autres propriétés encore ! )


ஐ Quelles sont les POINTS FAIBLES des HE ?

Pour certaines huiles essentielles, on a constaté des effets indésirables comme de l’agitation, des spasmes musculaires, des tremblements, des convulsions, des délires, un coma, une dépression du tonus sympathique… Les HE peuvent être très toxiques si on ne les utilise pas correctement ! Il suffit de bien suivre la posologie et de bien prendre en compte les contres-indications et tout ira bien. Et rassurez-vous, ces effets indésirables restent tout de même très rares. L’effet indésirable le plus connu étant la réaction allergique à l’huile essentielle. Pour savoir si vous allez supporter l’huile, il faut faire un test en mettant une goutte dans le pli de votre coude. Si au bout de 24h vous ne relevez aucune gêne ou rougeur / irritation, c’est que vous pouvez utiliser l’huile essentielle sans crainte.


 


Vous avez maintenant pleins d’informations
sur les huiles essentielles !


Pour vos questions et vos commentaires, rendez vous ici : 
SUR FACEBOOK
SUR INSTAGRAM